Contactez-nous
Généalogie Privée              

Hiver 2020......Les Nouveautés sur le site :**SaintRomainlePuy-Histoire devient le site  Histoire de  GénéaPic-Forez......**Géologie de la terre **........Préhistoire......** L'époque contemporaine **..... 10 pages...30 VIDEOS en Ligne.....   sur la   .Seconde Guerre Mondiale (complète) dont le film exceptionnel " 6 Ans 12 Vies " en 10 épisodes  (cliquez sur un titres ) :   Jour J  : 6 Juin 1944   ,    Au bord de l'abime : Aout 1944,   Fin de partie : Hiver 1945,   Retour à la Paix : 1945,........; ect.................          ......    Merci de votre visite'
 
«  Période Précédente
Du Dévonien au Permien
Période suivante  »
 
Le Dévonien  s’étend de 410 à 360 millions d’années. Il est suivi par le Carbonifère et précédé par le Silurien. Le Dévonien est aussi connu sous le nom d’âge à effet de serre ou encore d’âge des fougères. Au début du Dévonien, le climat était très chaud.
A cette époque, LA FRANCE n'éxistait pas encore.
La paléogéographie est dominée par le supercontinent Gondwana dans l'hémisphère sud et de plus petits continents au nord, Sibéria et de Laurussia, constitués de l'Amérique du Nord et d'une partie de l'Europe entre les deux Armorica (micro-continent constitué au nord d'une ligne pointe du Raz, Nantes, Marche, Limagne, Saint-Dié, et au sud d'une ligne Dieppe, Beauvais et Nancy. On peut y incorporer l'Allemagne du sud, la Tchéquie, le sud de la Pologne et la Slovaquie). C'est sans doute dans ce petit continent que se situait notre région Forézienne accrochée à la Limagne. La partie sud de notre France jusqu'au Magreb faisait toujours partie du Gondwana dans les zones Australes. Ce n'est que plus tard, jusqu'au Carbonifère, que la France se constituera lors de la collision du Gondwana avec le Laurissia. (cycle hercynien.)
L' Armorica et Ibéria qui s’étaient détachés du Gondwana au Silurien supérieur, continuent leur route et entre en collision avec l'Eurasie au Dévonien supérieur. (1)
Près de l’équateur, la (future) Pangée commence sa formation avec le rapprochement de Gondwana vers Laurussia. (2)
La fermeture de la Paléotéthys (une aire océanique ouverte au nord du Gondwana) modifie la circulation atmosphérique et le climat se réchauffe.  L'élévation du niveau des mers amène des eaux peu oxygénées sur les plateaux continentaux. Une flore et une faune y prolifèrent, favorisées par un afflux de nutriments continentaux. Cependant, le climat se refroidit de nouveau et les faunes adaptées à ces eaux chaudes disparaissent poussant ainsi les espèces marines à sortir de l'eau pour se réchauffer. C'est donc lors de cette période que les espèces marines ont commencé à avoir des nageoires solides et des poumons les aidant donc à sortir de l'eau puis à respirer.

La 3ème Extinction massive


L'extinction du Dévonien est l'une des grandes destructions d'espèces animales et végétales de l'histoire de la vie sur Terre.

Elle se situe entre -380 et -365 millions d'années, sur 6 évènements biologiques,  porte sur environ 75 % des espèces (benthos, récifs, brachiopodes) et ne concerne que peu les plantes et arthropodes continentaux.
La cause d’une telle extinction est inconnue. Bien qu'elle ait été conjecturée comme étant d’origine extraterrestre (un impact de météorite), aucune trace crédible d'impact majeur n'a été découverte pour cette période.

On constate aussi l'existence de cratères d'impacts datant de cette époque (Frasnien supérieur) ; ce facteur de bouleversement parait cependant secondaire. Cependant, une extinction de masse remontant à -360 millions d'années serait imputée à une série d'impacts météoritiques, dont le cratère du East Warburton Basin près de Melbourne en Australie ainsi qu'à une remontée de lave surgissant des entrailles de la terre.
 Après l'extinction du Cambrien......Voici
''La Terre en Enfer''
 Continuez votre voyage dans le temps.............nous sommes il y a 370  millions d'années
A suivre .....L'extinction du Permien ...... sur  Saint Romain le Puy histoire
 
Le Carbonifère
"Les Mystères de nos origines" (3ème épisode)
"La vie au Carbonifère"
Le 1er épisode du Mystère de nos origines sur la Page
" Voyage aux Origines"
Reconstitution d'un paysage Carbonifère
La suite du Mystère de nos origines sur la Page " Le Permien"
 
 Carbonifère s'étend de 359  à 298 (Ma) et une des grandes destructions d'espèces animales et végétales de l'histoire de la vie sur Terre vient de se terminer. Le Carbonifère suit le Dévonien et précède le Permien. Son nom provient des vastes couches de charbon qu’il a laissées en Angleterre et en Europe de l'Ouest.
En termes de géologie, c'est sans doute la période cruciale pour notre région Forézienne et Saint Romain le Puy.
La température moyenne, stable pendant la première partie du Carbonifère se refroidit ensuite. La partie sud du Gondwana est recouverte d’un glacier continental, mais aux latitudes plus basses un environnement propice et riche en vie prédomine.
La baisse globale du niveau de la mer de la fin du Dévonien s’inverse au début  mais rechute vers le milieu du Carbonifère, de nombreuses espèces marines sont touchées et s’éteignent, particulièrement les Crinoïdes et les Ammonites. Cet épisode marque la limite entre le Mississippien et le Pennsylvanien dans lequel une période toute particulière intéresse notre Région: LE STÉPHANIEN.
Le Carbonifère est une période d’orogenèse active, la Pangée est en cours de formation. Les continents de l’hémisphère sud restent liés dans Gondwana (ph.1), tandis que ce supercontinent entre en collision avec la Laurussia le long de ce qui est actuellement la côte est de l’Amérique du Nord . La chaîne hercynienne en Europe et les Appalaches en Amérique du Nord se forment lors de cette collision (ph2). La plaque eurasienne se soude à l’Europe de l'Ouest au niveau de l’Oural. La plus grande partie de la Pangée est alors assemblée à l’exception de la Chine du nord et de l’Asie du Sud-Est(ph3et4). Ce nouveau supercontinent possède désormais d'imposantes chaînes de montagnes, dites hercyniennes, allant des Appalaches au massif de Silésie.
La chaîne hercynienne en Europe et les Appalaches en Amérique du Nord s'est formée lors de cette  collision (photo de droite, partie basse).  Elle est caractérisée par le plissement de tous les terrains primaires plus vieux que le Carbonifère et même, localement, plus vieux que le Permien.

C'est la phase majeure de formation du Massif Central, du sol et  du sous sol de notre région Stéphanoise. Les dépôts de charbon du carbonifère ont fourni une grande part de l’énergie nécessaire à la révolution industrielle et restent encore de nos jours une ressource énergétique de grand intérêt.

Les larges dépôts de charbon sont dus à deux facteurs :

  • l’apparition des premières plantes vasculaires que sont les Fougères (Ptéridophytes) et presque simultanément les premiers grands arbres  à écorces et en particulier ceux à écorces ligneuses (lignine);
  • le niveau des mers, peu élevé, comparé à celui du dévonien, qui a permis l’extension de vastes marécages et forêts en Amérique du Nord et en Eurasie.
L'arrêt de formation du charbon semble pourvoir être expliqué par l'apparition de nouvelles espèces de champignons capables de dégrader la totalité de la lignine ( fin du Carbonifère: -290Ma)
Le Stéphanien est inclus dans la deuxième époque du Carbonifère. Il s'étend de 303,9 à 299,0 millions d'années.
ll doit son nom à la ville de Saint-Étienne, autour de laquelle se trouvaient d'importantes mines de charbon. Il est caractérisé par une flore abondante en pécoptéridées et en cyathéides, par des odontoptérides et par la disparition des Mariopteris.
A cette époque dans cette chaîne montagneuse,  notre région  possède des sommets très élévée  de 4 à 5000m  semlables aux hauts plateaux Tibétains.(nous détaillons par ailleurs les formations géologiques de notre région).
Les Monts du Forez, inclus dans le massif hercynien, sont principalement constitués de granites d'âge carbonifère et de roches métamorphiques (gneiss et micaschistes), localement des grès, les dépôts houillers également carbonifères sont plutôts centrés sur le Stéphanois.
A l'époque la chaîne Hercynienne traverse, au niveau de l'équateur, toute la Pangée d'Est en Ouest .
La formation du supercontinent Pangée a eu des conséquences importantes sur la vie : la longueur des côtes, et donc la superficie des eaux côtières qui abritent la majorité des espèces marines, a été considérablement réduite.
 
 




 
«  Période Précédente   Période suivante  »
Vos commentaires