Contactez-nous
Membres                   

Hiver 2017......Les Nouveautés sur le site :**Histoire des Quartiers..... Le Bost/Les Cités......: ** L'époque contemporaine **..... 10 pages...30 VIDEOS en Ligne.....   sur la   .Seconde Guerre Mondiale (complète) dont le film exceptionnel " 6 Ans 12 Vies " en 10 épisodes  (cliquez sur un titres ) :   La Folie d'un Homme 1933/1939   ,    Les années noires 1939/1940 ,   Le Crépuscule 1941/1942,   A la dure 1942/1943, Issue sanglante 1943/1944 ; ect.................          ......    Merci de votre visite'

Léon Portier

Avocat 
Maire de Saint Romain le Puy

Chevalier de la Légion d'honneur en 1925.
Le 20 Aout 1850 à Montbrison, naît François Léon Théodore Portier d'une vieille famille de magistrats.
Après des études secondaires au lycée Claude Fauriel de Saint Etienne, il s'oriente vers le Droit, s'inscrivit au barreau de Saint Etienne à l'âge de 22 ans et en devint le bâtonnier.

Président de la Société d'agriculture, industrie, sciences, arts et belles-lettres de la Loire en 1907.

Cet avocat philanthrope est doué d'une éloquence particulière, ses plaidoyers aux Assises lui valent de nombreux succès. Il se dépense sans compter à la défense des pauvres ce qui l'amene à créer, avec un ami, une oeuvre destinée à aider les sans abri, qui deviendra l'asile de nuit.

Décèdé, célibataire, le 12 Aout 1927 à Saint Etienne, il fut enterré au cimetière de Montbrison.


Une vieille famille de magistrats.¹
 La famille Portier plonge ses racines paysannes dans les montagnes de Saint Bonnet le Courreau, avant d'occuper, à Montbrison, des charges dans la magistrature d'ancien régime. Son arrière grand-père Michel Portier, procureur avait été guillotiné à Lyon  et son grand-père maternel, Michel Goyet l'avait été à Feurs. Fils de Philippe Portier, un receveur des actes civils et des domaines, et de Françoise Camille Véron, Leon Portier se disait "républicain de naissance et par tempérament".


On disait de lui qu'il alliait......

"La science du juriste et la tranquille ténacité de l'apôtre"

Après des études secondaires au lycée Claude Fauriel à Saint Etienne puis diplômé en droit, il devient avocat au barreau de Saint Etienne (1873). Fait rare, qui témoigne de la réputation qu'il avait, il est élu bâtonnier à deux reprises par ses collègues (1886 et 1923). Il défend notamment les mineurs de Rive de Gier dans leur projet de "Mine aux mineurs"  que voulait déposséder la société des Houillères de Rive de Gier.


Témoignages

Le batônnier Laforge, à ses obsèques, rappelait le formidable avocat qu'il  avait été:

" Sa haute stature, ses larges épaules, pouvaient porter le poids des dossiers les plus lourds. Sa face ronde et rasée, où croissaient seulement en touffes, de chaque côté, d'élégants et traditionnels favoris, sa mâchoire solide, sa lèvre charnue, son oeil d'un bleu profond, donnent l'impression de la force et de la puissance mélangée à de la douceur. Qu'il se lève et déjà, il domine et gagne ses juges, et l'accusé accablé, renaît à l'espérance quand il voit se dresser devant lui cette muraille vivante, dans laquelle bat le coeur du plus pur défenseur."
Jean Tenant dans les amités foréziennes en 1923:

"Il ressemble avec quelque chose de plus doux et de plus aimable dans sa physionnomie, à Jules Janin.(....) il a l'oeil bleu, la face ronde, la lèvre charnue: l'image de la bonté"

Léon Portier fit don, avant sa mort, des terrains lui appartenant sur les pentes du Pic dans le but de le protèger contre l'industrialisation. (voir par ailleurs).
La DIANA bulletin  hommage 1927:
" C'est un devoir pour nous de rappeler ici sa mémoire et de signaler une des dernière et patriotique pensée de cet homme de bien, qui a laissé au barreau, à la Diana et dans toute la région, le souvenir d'une bonté affable, d'un complet dévouement à son pays, à ses amis et, entre tous, aux humbles, aux déshérités dont il fut, à toute heure, l'infatiguable défenseur."


Asile de nuit
Dans l'hiver 1885-1886, rentrant d'une réception, Léon Portier  et son ami Jacques Barbier rencontrent assis sur le trottoir, grelottant de froid des malheureux errants. De là naît l'idée de les installer dans un local muni d'un poêle, afin qu'ils puissent se réchauffer et dormir.
Il fonde donc, le 17 mai 1886, avec un médecin Irlandais, le docteur Hastings Burroughs (qui voulait créer un dispensaire), Jacques Barbier, et le soutien de notables  (Giron, De Veron de la Combe, Verney-Carron, Fontanilles) l'asile de nuit de Saint Etienne ou plus exactement l'oeuvre philanthropique d'hospitalité et de l'asile de nuit qui devait être déclaré d'utilité publique en 1921.

L'asile de nuit a ouvert ses portes le 17 mai 1886 place Chavanelle, dans les locaux de l'ancienne manufacture d'armes. C'est ainsi que sont accueillis les 30 premiers pensionnaires qui reçoivent la soupe et peuvent dormir dans des draps frais.

En octobre 1888, lors du percement de la rue, le local déjà trop petit est transféré dans son lieu actuel : rue du Sablier. Léon Portier en profite dès ce 8 octobre 1888, pour ouvrir, pour la première fois en France, une section femmes et enfants ainsi qu'un chauffoir public qui vont s'ajouter à l'asile primitif. En 1890, lors de la catastrophe du puits Pélissier, il rencontre la journaliste Séverine qui lui offrira le 31ème lit de son asile.


Saint Romain le Puy
Léon Portier a joué également un rôle public non négligeable .
Maire de St-Romain-le-Puy de mai 1884 à mai 1896 et de mai 1908 à décembre 1919, Léon Portier va autoriser François Parot  à explorer  sur son propre terrain le 18/04/1885 le premier puits d'eau minérale. (Captée dès 1851, la source reçoit l'autorisation d'exploitation en 1859).

Pour mémoire....

(à suivre)

 

Un ardent défenseur du Pic de Saint Romain.
Son rôle public ne s'arrêta pas seulement à la gestion des affaires courantes  de Saint Romain le Puy! il fut aussi un acteur du domaine culturel et fin défenseur du Prieuré 
et du Pic.
Président de la société d'Agriculture,
Industrie, Sciences, Arts  et Belles Lettres de la Loire en 1907: ardent défenseur du patrimoine, il fait réparer l'église du Pic de Saint Romain le Puy dès 1886, ce qui permit son classement aux monument Historiques  en 1899.

E
xtrait du bulletin de la Diana (1929)
"La DIANA était déjà propriétaire du château de la Bastie d'Urfé et de la chapelle Notre Dame de Lavel. Notre domaine immobilier s'est agrandit par une donation de Mr Léon Portier, ancien bâteonnier du barreau de Saint Etienne, de  quelques terrains sur le Pic même de Saint Romain le Puy. 
Ces terres sont sans valeur mais elles protègent les ruines contre les extractions de basalte.
Vous savez quel était le culte de Mr Portier, longtemps maire de la commune, pour le site et les ruines de Saint Romain le Puy. Pour les défendre, il acquit patiemment la ceinture de rochers qui entourent les restes du Prieuré et les a donné à la DIANA.
Notre conseil n'a pu refuser ce don bienveillant. L'impot ne
sera pas une lourde charge pour notre budget et nous auront ainsi contribué, selon nos statuts, à sauvegarder ces ruines et le site pittoresque.
"
 




Sur son lit de mort, il trouve la  force de plaisanter sur son physique majestueux, en désignant la porte étroite de sa chambre:
" mais quand je vais mourir, mon cercueil ne pourra même pas passer par là."
 

Journal de Montbrison n° 4971 du Samedi 20 Aout 1927 ( Journal de Montbrison et du département de la Loire devenu La Liberté en 1946)

Me Leon Portier

Ancien bâtonnier de l'ordre des Avocats.
Chevalier de la Légion d'honneur


Me Leon Portier est mort vendredi 12 août  à Saint Etienne où il passa sa vie. Avocat de grand talent, il fut à plusieurs reprises bâtonnier de l'ordre. C'était aussi un coeur généreux, durant sa longue vie,il ne cessa de prodiguer sa sollicitude aux indigents et aux déshérités. Il fut pendant de longues années maire de Saint Romain le Puy et conseiller général du canton de Saint Rambert.
M. Portier avait été nommé chevalier de la Légion d'honneur et cette année même il recevait le Mérite Agricole qui avait été sollicité pour lui par ceux qui étaient témoins de son dévouement à la Société d'Agriculture et aux intérets agricoles.
Il s'intéressait aux vieux souvenirs régionaux et quelques temps avant sa mort faisait don à la Société de la Diana d'une parcelle de vigne bordant l'antique chapelle du Prieuré de Saint Romain le Puy pour la défendre contre les entreprises industrielles et assurer sa conservation.
Ses funérailles ont eu lieu Mardi à Saint Etienne; de nombreuses personnalités et d'importantes délégations de Sociétés y assistaient.
Une absoute fut aussi donné dans l'après midi à Montbrison où il a été inhumé dans le caveau de sa famille.

Vos commentaires

  • Liliane GUILLAUMAT dit :
    31/8/2013


    Bonjour,
    Heureuse de découvrir votre site, je suis originaire de St Romain où je me suis mariée en 1968. J`ai toujours été passionnée par l`histoire de notre beau village, comme l`était mon père qui a bien connu Maître Portier. A la mort de Léon Portier mon grand père a racheté sa propriété du Bost. Si une rue doit portée le nom de l`ancien maire de St romain, c`est l`actuelle rue Benoit Malon où se situe sa maison qu`il tenait de sa mère descendante de Michel Goyet. Michel Goyet avait acheté cette propriété (dont les terres de la source Parot) à la fin du 18ème siècle, juste avant d`être guillotiné à Feurs sous la terreur.
    Amicalement

  • Grin de sel dit :
    12/3/2013


    Il est bien connu que: Investissement et Bonté sont des mots qui sont très rarement associés à Reconnaissance.....Mais, cher Mr Portier, vous méritez bien mieux que 200m de rue dans le village et de surcroit une rue bien loin d'attirer l'attention comme l'avenue Goure ou la rue E Raymond....... Pourtant le nom d'un espace ou batiment communal vous irait tellement bien....

  •